luc desruelle's Blogue

Community Browser
cancel
Showing results for 
Search instead for 
Did you mean: 
Desruelle_luc
411 Views
3 Comments

Je me permets de commenter la nouvelle de la fin de la version LabVIEW NXG, et donner mon avis sur le sujet. La fin de la version LabVIEW NXG ne signifie pas la fin de la version LabVIEW (standard), au contraire. NI a annoncé le 3 décembre 2020 la fin de la version LabVIEW NXG mais l'intégration des évolutions dans la version LabVIEW (standard ou CG) : We will integrate the strengths of the NXG platform into our LabVIEW 2021(+) codebase, which will result in the best of both worlds. 

 

https://forums.ni.com/t5/LabVIEW/Our-Commitment-to-LabVIEW-as-we-Expand-our-Software-Portfolio/m-p/4...

 

BanY-600x337.png7.4.png

 

NI a eu une décision à prendre. Et NI a (surement) fait le bon choix. La décision est (majoritairement) applaudie. Elle clarifie une position, et elle donne de la visibilité. Je pense que c’est une bonne décision pour les développeurs LabVIEW. L’objectif de la version LabVIEW NXG était de remplacer la version LabVIEW (dite CG), d’ici quelques années. La finalité était de faire une nouvelle version qui corrige les problèmes originels de la version standard. Le but était de pouvoir faire évoluer plus facilement l'environnement de développement (EDI). Faciliter la pérennité de LabVIEW. Mais la communauté des développeurs n’a pas adhéré à la version NXG.

 

Beaucoup de raisons à cette non « adhésion ».

1. Le remplacement d’un outil qui fonctionne est une opération très hypothétique.

2. Les utilisateurs aiment (beaucoup trop) LabVIEW Standard.

3. Les utilisateurs n’ont pas reconnu leur LabVIEW.

4. Les dernières versions de LabVIEW Standard sont très biens (2020 est très stables + nouvelles fonctionnalités)

5. LabVIEW NXG apportait aux développeurs plus de problèmes que de solutions

6. LabVIEW NXG n’avait pas les outils professionnels indispensables d’analyse de code, de test unitaire, etc.… Les professionnels ne pouvaient pas l’utiliser sans ces outils.

 

téléchargement.jpg

 

 

Il y a quand même de très bonnes fonctionnalités qui ne sont que dans la version NXG : la possibilité de faire des applications Web à partir du code G (WebVI), l’Unicode, system designer, la capture et sauvegarde des données des sondes dans le projet, une navigation par panneau avec moins de fenêtre en cascade, le zoom (pas sûr !),etc.. plus d'exemples sur les fonctionnalités intéressantes de NXG

 

NI a acté que la communauté des développeurs n’adhérait pas à la version NXG, en tant que replaçant de la version connue. Les équipes de développement de LabVIEW (standard = CG) ont solutionné les problèmes de l’environnement. Les problèmes de maintenance et de risque sur la pérennité ont été levé.

 

NI a donc décidé

1. De rapatrier les bonnes fonctionnalités de la version NXG dans la version standard, à partir de la version LabVIEW 2021.

2. Les WebVI sont pérennisés, et continueront d’être améliorés. Cette technologie est plébiscité.

3. LabVIEW 2021 va apporter de véritables et nouvelles fonctionnalités

4. NXG ne sera plus le remplaçant de l’environnement de développement (EDI) de LabVIEW,

5. NXG sera une plate-forme d’outils (NXG-Based Portfolio of Software) pour FlexLogger, Instrument Studio, VeriStand, Digital Pattern Editor.

 

Cela était déjà ressenti par les membres de la communauté, depuis quelques temps. NI va pouvoir se concentrer sur l’amélioration de LabVIEW. C’est une bonne nouvelle, je pense.

 

Le choix qui a été fait est le meilleur. Il y a beaucoup de bonnes idées dans NXG, qu’il faut ramener dans la version standard. La version LabVIEW 2021 saura apporter de nouveau l’enthousiasme aux développeurs ! Conserver le toolkit Web et l’améliorer est une très bonne nouvelle, car les défis du développeur de demain sont de faire des applications « classiques » liées à des applications Web.

LabVIEW NXG est mort, et vive LabVIEW!

 

That’s why we’ve decided to take the following steps: We will integrate the strengths of the NXG platform into our LabVIEW 2021(+) codebase, which will result in the best of both worlds. This means centralizing our investments in LabVIEW in a way that enables us to deliver even more value to LabVIEW users in the years ahead. We will continue to advance our NXG-based portfolio of solutions such as the NXG Web Module, SystemDesigner, as well as our expanding suite of configuration-based products such as FlexLogger and VeriStand. As part of this commitment, you can expect to see the NXG Web Module and SystemDesigner integrated into other parts of our portfolio. We will cease development efforts on LabVIEW NXG and release the final version - LabVIEW NXG 5.1 – in 2021. We will not release new versions of LabVIEW NXG starting in 2022.

 

A suivre...

Desruelle_luc
2693 Views
0 Comments

Date de parution : 22/08/2018

Éditeur Dunod - 4ème édition - 560 pages - EAN13 : 978-210078283

Lien livre LabVIEW sur le site Amazon

 

 

Livre_NXG_couverture2.jpg

LabVIEW est un environnement de développement graphique particulièrement bien adapté au domaine de l’acquisition, de la mesure et du contrôle/commande. Son approche totalement graphique offre une souplesse et une dimension intuitive inégalée. Comparativement aux langages textuels il offre la même puissance de programmation mais sans le côté complexe lié à la syntaxe.

 

Co-écrit par un professionnel, cet ouvrage s’adresse du débutant au développeur expérimenté afin de réaliser une application dans les règles de l’art. Des exemples téléchargeables permettent d'illustrer en détail les domaines abordés. Cette nouvelle édition est à jour de la nouvelle version LabVIEW NXG sortie en 2018 et le contenu a été validé par National Instruments, l'éditeur du logiciel.

 

Il est structuré en sept chapitres :

  • Les deux premiers sont consacrés à l’initiation à LabVIEW (160 pages), avec la description du flux de données, des éléments de base et la prise en main de l’éditeur. Il est illustré par des exemples simples.
  • Le troisième chapitre (100 pages) aborde la programmation avancée en LabVIEW en définissant des techniques et architectures permettant au code d’être maintenable, évolutif et performant (règle de programmation, définition structure de programme, machine à états, producteur / consommateur, variable globale, FGV, DVR, programmation Objet, projet, gestion des erreurs, génération exécutable). Il dévoile des précieuses astuces d’un professionnel pour comprendre les concepts nécessaires à la certification LabVIEW Développeur.
  • Les chapitres quatre à six (220 pages) abordent les capacités spécifiques de LabVIEW pour l'acquisition de données sur les cartes National Instruments (via driver DAQmx), le pilotage d'instruments (Série, GPIB, LXI, PXI), la réalisation de driver VISA, les systèmes temps réel & FPGA, le traitement du signal, l'analyse mathématique, la sauvegarde des données et la génération de rapport au format Microsoft Office.
  • Le dernier chapitre (130 pages) est consacré à LabVIEW NXG, la nouvelle génération de l’environnement de développement LabVIEW. L’éditeur a été révolutionné pour être plus intuitif, plus moderne, plus ergonomique et s’éloigner du concept de l’instrument physique. De puissants nouveaux concepts apparaissent, comme les interfaces interactives pour réaliser des mesures sans programmation (System Designer), le zoom, les objets vectoriels, les applications web, la génération de code HTML ou la capture des données. Les nouvelles fonctionnalités sont progressivement détaillées, illustrées avec des exemples et complétées par des glossaires. Le lecteur apprend à faire le lien entre les deux environnements et à comprendre les différences. La démarche à suivre pour la migration du code de LabVIEW Standard vers NXG est expliquée concrètement à partir d’un projet. Au final, la création d’applications Web grâce aux nouvelles fonctionnalités offertes par les WebVIs est décrite en détail (génération de code HTML, feuille de style CSS et intégration JavaScript).

 

Le chapitre 7 de cette nouvelle édition est à jour de la nouvelle version LabVIEW NXG.

Le code des chapitres 2 à 6 sont écrits en LabVIEW « standard », et sont facilement transposables en LabVIEW NXG.

  

Un lien vers un post du forum francophone qui parle de l’examen Certifié LabVIEW développeur (CLD) :

http://forums.ni.com/t5/Discussions-au-sujet-de-NI/CLD-pr%C3%A9paration/m-p/3082265/highlight/true#M...

 

Auteurs : Luc Desruelle, Francis Cottet, Michel Pinard

Luc Desruelle

Certifié LabVIEW Architecte, LabVIEW Champion et Certifié TestStand Développeur. Ingénieur, architecte logiciel et chef de projet Test et Mesure chez MESULOG, partenaire National Instruments.

Desruelle_luc
1336 Views
0 Comments

Bonjour à tous, je vous présente la présentation que j'ai faite au LUGE 2018 sur LabVIEW NXG : mes 7 fonctionnalités préférées.46ef9579-d640-438e-9cab-edb50f1fd59e-original.png

 

 

 

La présentation est détaillée dans un article sur mon blog LabVIEW : ici.

 

Retour rapide sur cette très belle journée du jeudi 15 juin 2018, pour le LUGE 5.0 : le User Group des développeurs LabVIEW / TestStand en Rhône-Alpes. 

 

La journée du LUGE 2018 a été une très belle réussite. Le contenu technique des présentations a été très riche (LabVIEW NXG, WebVI, méthode Agile, Malleable VI,…), le nombre des développeurs présents a atteint un record avec une quarantaine de passionnés, l’échange de retour d’expérience a été bouillonnant et l’ambiance a été autant conviviale que chaleureuse

 

Bonne lecture et A+ Luc

Desruelle_luc
2734 Views
2 Comments

Un an après la sortie officielle de la première version de LabVIEW NXG, à NIWeek 2017, et après avoir bien travaillé avec les versions 1.0, puis 2.0, et actuellement la 3.0 beta, je vous présente mes 7 fonctionnalités préférées. Ce sont souvent des fonctionnalités que les développeurs réclamaient sur le forum « LabVIEW idea exchange ».

 

1- Le zoom et les objets vectoriels font leur apparition

C’est la fonctionnalité la plus acclamée, voir la plus applaudie, lors des présentations dévoilant la nouvelle génération de LabVIEW.

  • Sur l’interface : Avec NXG les objets graphiques sont vectoriels et il devient possible de zoomer sur l’interface avec un rendu de très grande qualité.
  • Sur le diagramme : Zoomer dans un diagramme est une demande autant décriée par certains que réclamée avec insistance par d’autres. Les détracteurs l’associent à un manque de modularité. Les partisans réclament de pouvoir gérer la visualisation globale ou sur un détail du code. LabVIEW étant un langage graphique, qui représente le code par un schéma, je pense qu’il est légitime de permettre de zoomer

 

Le zoom et les objets vectoriels font leurs apparitionsLe zoom et les objets vectoriels font leurs apparitions

 

2 - Construire une application Web avec les WebVIs. Disponible dans le module LabVIEW NXG Web.

C’est surement la deuxième fonctionnalité la plus attendue. Avec la généralisation des tablettes et smartphones, les développeurs réclament la possibilité d’utiliser leur logiciel au travers d’une interface Web. Mais toujours dans l’esprit de LabVIEW donc sans faire de code textuel. Depuis la version 2.0, NXG répond à cette demande. L’éditeur permet de placer des contrôles HTML5 et de générer le code. Il est possible de modifier le code source HTML, soit pour ajouter des fonctionnalités avec du code JavaScript, soit pour personnaliser l'apparence des contrôles en utilisant une feuille de style CSS (Cascading Style Sheets). Dans la version standard, il existe déjà une fonctionnalité permettant de se connecter à la face-avant d’un VI depuis une interface web. Mais cette fonctionnalité nécessite d’installer le RunTime LabVIEW, qui ne supporte pas toutes les plates-formes, et d’activer un plugin Web qui n’est compatible qu’avec certains navigateurs internet. Avec NXG finit les limitations. Les WebVIs peuvent être déployés sur toutes les plateformes, sur n'importe quel navigateur et sans plug-ins.

 

La fonctionnalité est très bien. J'adore! Il est possible de connecter très facilement l'application Web à un vi LabVIEW ou à un gvi LabVIEW NXG.    

 

Construire une application Web avec les WebVIs sous LabVIEW NXGConstruire une application Web avec les WebVIs sous LabVIEW NXG

 

 

3 - L’Unicode devient natif.

Malgré la réalisation d'applications qui devaient gérer plusieurs langues (à l'affichage), je n'ai jamais sollicité cette évolution. Mais beaucoup de développeurs réclamaient cette évolution depuis plusieurs années!!

L’intérêt de l’Unicode est de pouvoir gérer de façon unique un caractère indépendamment de la langue. Dans la version standard de LabVIEW, il faut changer les paramètres du système d’exploitation pour gérer correctement les différentes langues. NXG gère le standard Unicode en natif (UTF8). Il est maintenant possible d’afficher des textes en français ou chinois ou russe en même temps et sans changer les paramètres de l’OS.

 

L’Unicode devient natifL’Unicode devient natif

 

 

4 - Génération de rapport Excel, sans Excel.

Permet de générer des rapports Excel sans Excel... permet de limiter l'achat de licence, donc forcement cela permet de généraliser l'utilisation de cette technologie.

Amélioration des outils de génération de rapport au format Microsoft, sans avoir Word ou Excel installés sur l’ordinateur. Vous avez la possibilité d'exporter vos mesures dans un fichier au format Microsoft Excel existant ou de créer un nouveau fichier par programmation.

 

5 - NI Package Manager (NIPM).

C’est le nouveau gestionnaire de paquets de National Instruments.

Il remplace l’incontournable VI Package Manager (VIPM). Le gestionnaire automatise le processus d’installation, de désinstallation et de mise à jour de paquets. Avec la nouvelle version NXG, National Instruments modifie sa philosophie de gestion des fichiers informatiques en généralisant l’utilisation de ce format.

 

 

NI Package Manager (NIPM) remplace le VIPMNI Package Manager (NIPM) remplace le VIPM

 

6 - SystemDesigner.

C'est la fonctionnalité mise en avant par National Instruments. 

En mode En Ligne : Rechercher, identifier, configurer et documenter les éléments de votre système matériel à partir d’une interface interactive, et intégrée à NXG.

En mode Conception, il est possible de créer une configuration, avec du matériel non connecté, en utilisant l'intégralité des produits du catalogue de National Instruments.

 

 

Intégré dans NXG : Rechercher, identifier, configurer et documenter les éléments de votre système matérielIntégré dans NXG : Rechercher, identifier, configurer et documenter les éléments de votre système matériel

 

7 - Capture et analyse des données de l’environnement de développement.

Pour finir, ma fonctionnalité préférée.

Sa portée est très vaste, puisqu’elle est utilisable dans l’ensemble de l’environnement NXG. Elle permet aussi bien la capture et l’analyse de signaux d’acquisition sur le matériel connecté que la mise au point de code pour le développeur. Je trouve cette fonction très bien pensée. Les données collectées sont ensuite disponibles dans la fenêtre d'affichage des données capturées (Data Viewer).

Je me demande encore comment j'arrivais à mettre au point une application sans (?)

 

 

Capture et analyse des données de l’environnement LabVIEW NXGCapture et analyse des données de l’environnement LabVIEW NXG

 

Pour en discuter...

 

 

Cet article est détaillé dans le Chapitre 7 de la prochaine version du livre 
"LabVIEW programmation et application - Introduction à LabVIEW NXG" - 4ème édition
qui sortira le 22/08/2018, aux éditions DUNOD - 560 pages - EAN13 : 978-210078283 Lien livre LabVIEW sur le site Amazon. Description détaillée du livre ici