luc desruelle's Blogue

Navigateur communautaire
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

La Gestion des erreurs sous LabVIEW

Desruelle_luc
Trusted Enthusiast

I. Définition

La gestion de l'erreur n'est jamais une option mais une obligation. Elle consiste à anticiper, détecter et résoudre les mises en garde et les erreurs. Sans cette gestion, le programme peut avoir un comportement incohérent, mais sans pouvoir en identifier la cause. Par exemple, sans gestion d'erreur, un programme pourrait réaliser une acquisition sur un instrument éteint, et sauvegarder sans problème les données sur un disque dur réseau qui n'existe pas. Un miracle ? Non un calvaire.

 

La structure de la donnée « erreur » au niveau de LabVIEW est un cluster formé des trois éléments suivants (figure 3.22) :

  • Etat : un booléen qui est à l'état « Vrai » si une erreur s'est produite ;
  • Code, un entier de 32 bits, qui contient le numéro de l'erreur ou « 0 » s'il n'y pas d'erreur. Un code d'erreur différent de zéro avec un état « Faux » signale une mise en garde. Une mise en garde n'empêche pas le code de tourner, mais LabVIEW attire votre attention sur un point qu'il lui semble anormal.
  • Source :une chaîne de caractères identifiant l'endroit où l'erreur s'est produite.

erreur_labview.png

Figure 3.22 - Type de représentation de la donnée « erreur » (cluster) et extraction des différents éléments avec la fonction Désassembler par nom, utilisée dans le « Diagramme ».

 

 

II. Comprendre l'origine et la raison de l'erreur

En code source, pour résoudre le problème, il est possible de faire un clic droit sur le bord du cluster d'erreur et de sélectionner Expliquer l'erreur (figure 3.23). Une boîte de dialogue de gestion de l'erreur va s'ouvrir permettant de :

 

  • Expliquer l'origine en visualisant le nom du VI qui a généré l'erreur, dans notre exemple « Mon Code Acquisition.vi » ;
  • Proposer une ou des raisons possibles par rapport au code d'erreur, dans notre exemple LabVIEW propose la raison suivante : « La tâche spécifiée n'est pas valide ou n'existe pas », ce qui est le cas.
  • L'origine et la cause permettent en général de comprendre le problème et de le résoudre. Si cela n'est pas le cas, il faut utiliser les outils de débogage, comme les sondes et les points d'arrêts.

 

erreur_labview2.png

Figure 3.23 - Comprendre l'origine de l'erreur et la raison pour corriger le problème.

 

III. Gestion dans les VIs

Tous les VIs posséderont donc obligatoirement un « cluster d'entrée erreur » et un « cluster de sortie erreur ». Une exception peut être faite concernant les VIs qui ne génèrent aucune erreur. Par exemple, un VI qui réalise le calcul « a²+b² ». Ce calcul est réalisé par des fonctions natives de LabVIEW qui ne génère pas d'erreur, le VI qui réalise ce code ne générera donc pas d'erreur. Cependant, même dans ce cas, il est intéressant d'ajouter à ce VI une entrée et une sortie « cluster d'erreur ». Cette entrée et cette sortie seront directement reliées entre elles. Ce « dispositif » permettra de positionner le VI dans le flux d'erreur global et donc de séquencer le code de la bonne façon.

 

erreur_labview3.png

 

 

 

Cet article est un ensemble d'extraits du livre « LabVIEW , programmation et applications ». Retrouvez le livre sur Amazon !

 

Plus d'informations sur la gestion des erreurs avec LabVIEW dans le livre.

 

Luc Desruelle | avatar_ld.gif | Voir le profil LinkedIn de Luc DesruelleVoir mon profil

Auteur livre LabVIEW "Programmation et applications" édition Dunod, jusqu'au niveau pour l'examen CL...

 

CLA : Certified LabVIEW Architect / Certifié Architecte LabVIEW
CLD : Certified LabVIEW Developer / Certifié Développeur LabVIEW

Contact

banniere Luc Livre NXG Champion.png

Luc Desruelle | Mon profil | Mon blog LabVIEW
Auteur livre LabVIEW : Programmation et applications - Introduction à LabVIEW NXG
Certified LabVIEW Architect (CLA) & Certified TestStand Developper (CTD)
LabVIEW Champion