NI Blog – Français

Community Browser
cancel
Showing results for 
Search instead for 
Did you mean: 
20 Views
0 Comments

Nous savons que les équipes de l'aérospatiale, de la défense et du gouvernement ont besoin des dernières technologies et innovations pour répondre aux exigences techniques les plus complexes. Notre équipe mondiale de R&D travaille constamment à la création de solutions qui vous aideront à atteindre cet objectif et à assurer la qualité et la fiabilité de vos actifs stratégiques.  

 

h1.jpg

 

Découvrez certains de nos derniers développements : 

 

Davantage d'options PXI et logicielles pour répondre à vos besoins en matière de test et de sécurité.

 

Le PXI est la plate-forme leader de l’instrumentation de test automatique (ATE) modulaire. La sécurité et l'intégration avec les systèmes de test existants étant importantes pour vous, nous avons développé les éléments suivants :

 

  • Un nouveau contrôleur PXI muni des fonctionnalités de sécurité du Trusted Platform Module 2.0 (TPM 2.0) et doté d'une option de disque dur amovible.
  • Des drivers de matériel de bureau Linux pour la plupart des instruments PXI de NI.

Des architectures logicielles modulaires et des bibliothèques réutilisables.

 

Notre offre unifiée de produits logiciels est constituée d'environnements de développement et de logiciels d'application, d’un ensemble substantiel de drivers permettant l'interfaçage aux E/S, et de compléments logiciels conçus pour les plates-formes de déploiement spécialisées. De la recherche à la validation en passant par le test en production et la maintenance, nos outils vous permettent de concevoir des applications personnalisées répondant à vos besoins spécifiques. Nos dernières nouveautés incluent des nouvelles versions de System Link, LabWindows™/CVI, TestStand, et LabVIEW.

 

Une approche flexible pour tester rigoureusement les sous-ensembles

 

Les systèmes doivent être contrôlés de manière fiable avec des bancs de test flexibles qui répondent à diverses exigences de test. Nous avons conçu plusieurs outils pour vous aider à prolonger les cycles de vie des produits et à répondre aux besoins de plus en plus complexes des systèmes. Notre mission consiste à vous aider, que ce soit avec un logiciel basé sur la configuration pour la configuration rapide des capteurs et l’enregistrement des données ou avec un logiciel de test temps réel prêt à l'emploi et hautement performant tel que FlexLogger ou VeriStand.

 

Découvrez les nouveautés de la plate-forme PXI, explorez les dernières versions logicielles et découvrez nos derniers produits ici.

 


 

LabWindows est utilisé sous licence Microsoft Corporation. Windows est une marque déposée de Microsoft Corporation aux États-Unis et dans d’autres pays.

18 Views
0 Comments

Des systèmes distribués à plus grande échelle et une croissance exponentielle des données rendent la gestion des systèmes de test et de mesure encore plus importante.

Read more...

20 Views
0 Comments

Les nouvelles fonctionnalités de LabVIEW 2019 et de LabVIEW NXG aident les ingénieurs à accroître leur productivité grâce à des installeurs simplifiés et à une interopérabilité améliorée

Read more...

81 Views
0 Comments

La technologie large bande 5G aux fréquences des ondes millimétriques permet à de nombreuses nouvelles applications gourmandes en données de fonctionner à une vitesse supérieure à celle des connexions filaires pour un public plus large que jamais. Pour les utilisateurs finaux, c'est une nouvelle prometteuse. Grâce à la technologie 5G, les vitesses sans fil actuelles donneront l’impression d’échanger une vieille voiture familiale contre une nouvelle voiture de sport, et les percées dans les communications cellulaires permettront d’obtenir des résultats exceptionnels qu’on ne voit que dans les films de science-fiction.

 

Cependant, avant de pouvoir constater ces avantages, un travail critique doit être effectué. La technologie 5G présente un ensemble de défis difficiles à relever pour les ingénieurs qui travaillent à la conception, au test et à la commercialisation des dispositifs à ondes millimétriques 5G.

 

Besoins urgents en matière de test des ondes millimétriques 5G

 

Tester des dispositifs semi-conducteurs à ondes millimétriques 5G crée plusieurs défis de test uniques. En tant qu’ingénieurs, vous ne pouvez plus compter sur l’instrumentation de test utilisée pour la 4G LTE. Vous devez équiper des bancs d’essai plus performants avec des instruments de test capables de traiter des formes d’onde 5G de 24 GHz à 44 GHz pour caractériser et tester les performances de nouveaux types de puces, notamment les modules frontaux multicanaux, les formateurs de faisceaux hybrides et les antennes intégrées (AiP) avec 8, 16 ou plus d’éléments d’antenne. Pour compliquer les choses, nombre de ces nouvelles puces nécessiteront des solutions de test sans fil (OTA), car leur haut niveau d'intégration élimine tout connecteur RF accessible.

 

Ne pas agir rapidement et réorganiser les bancs pour le test 5G risquerait de vous faire essayer de caractériser, de valider et de tester les nouvelles puces 5G à ondes millimétriques avec une technologie de test établie, mais lente et coûteuse, développée à l'origine pour des industries et des applications très différentes comme le radar à ondes millimétriques, l'aérospatiale et les systèmes militaires. Les solutions de test doivent être conçues de manière ciblée pour les applications commerciales de semi-conducteurs et doivent être pérennes, car les technologies 5G continueront d'évoluer. Comme les consommateurs disposent d'un plus grand nombre de petites cellules et de téléphones, ces solutions doivent également être en mesure de faire passer les nouveaux dispositifs semi-conducteurs 5G du laboratoire à l'atelier de fabrication pour une production dans des volumes beaucoup plus importants que ceux de la technologie 4G.

 

Nouvelle technologie de test

 

La technologie sans fil étant en constante évolution, NI travaille sans relâche pour améliorer la technologie de test et créer des solutions axées sur l’UUT afin de relever les nouveaux défis de test 5G. Notre nouveau Transcepteur de signaux vectoriels à ondes millimétriques (VST) permet aux ingénieurs de générer et d’analyser rapidement et en laboratoire des signaux à bande passante élevée, aux différents points de test de la chaîne de signaux des nouveaux dispositifs semi-conducteurs 5G.

 

À cette fin, nous avons pris un ensemble de décisions d’ingénierie délibérées pour concevoir le VST à ondes millimétriques de manière modulaire. Nous avons créé un VST à fréquence intermédiaire (IF) qui se connecte directement au fond de panier du PXI. Il est doté de ports d'entrée/sortie IF étalonnés pour générer et acquérir des signaux à large bande entre 5 GHz et 21 GHz, et il se connecte à un ensemble séparé de têtes à ondes millimétriques en dehors du châssis PXI. Les têtes à ondes millimétriques traduisent ensuite le signal IF en ondes millimétriques et inversement.

 

1223.jpg

 

Dans le cadre de notre stratégie centrée sur les UUT, nous souhaitons donner aux ingénieurs travaillant sur les derniers dispositifs 5G plus de flexibilité. Nous avons donc développé les trois configurations de têtes radio à ondes millimétriques compactes suivantes :

 

  • 2 ports bidirectionnels
  • 8 + 8 ports commutés
  • 1 port direct et 8 ports commutés (à l’état solide)

 

mmwave new v.pngFigure 1. Configurations de tête radio à ondes millimétriques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette approche crée :

 

  • Un système évolutif que vous pouvez adapter sans avoir à changer aucune autre partie de la solution de test au fur et à mesure que la norme 5G évolue pour inclure des fréquences plus élevées
  • Un moyen de déplacer les ports de mesure à ondes millimétriques au plus près de l’UUT, ce qui minimise la perte de signal de fréquence
  • Des fonctions de génération et d'analyse de signaux IF et d’ondes millimétriques
  • Une solution de test complète avec de larges débits de données et un traitement du signal à la vitesse des tout derniers processeurs multicœurs

 

La figure 2 montre comment le VST à ondes millimétriques complète le matériel de test RF de NI pour interfacer chaque point de la chaîne de signaux avec un système.

 

mm wave image.pngFigure 2. Interfaçage à divers points de signaux de dispositifs 5GEn utilisant votre VST en bande de base actuel, vous pouvez sonder directement les échantillons 5G IQ. Ensuite, avec le VST IF, vous pouvez tester des dispositifs fonctionnant à des fréquences intermédiaires telles que des transcepteurs IF et des formateurs de faisceaux IF à RF. Lorsque vous vous connectez aux têtes radio à ondes millimétriques, vous connectez les ports RF des modules frontaux multicanaux (FEM) et des dispositifs de formation de faisceau. Enfin, pour les tests OTA, vous devez acheminer les signaux entre les antennes de mesure situées à l'intérieur de la chambre RF et les têtes de test à ondes millimétriques.

 

Prenons un exemple illustrant comment tirer parti de la modularité du VST à ondes millimétriques pour vous connecter à deux types différents de formateurs de faisceaux (IF à RF et RF à RF) avec plusieurs branches de signaux :

 

 

mmm.pngFigure 3. Connexion à un formateur de faisceau IF à RF avec le VST à ondes millimétriques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mmmm.pngFigure 4. Connexion à un formateur de faisceau RF à RF avec le VST à ondes millimétriques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Combler le fossé jusqu'à  le production

 

Alors que l'industrie du sans-fil se dirige vers un monde connecté en 5G, NI est prêt à aider ses clients à tester massivement ces semi-conducteurs 5G. Nous sommes malheureusement conscients que le fait de travailler avec des signaux à bande passante élevée, de couvrir plus de bandes et de tester des dispositifs de formation de faisceau sans accès aux connecteurs RF rend la tâche beaucoup plus difficile que pour les dispositifs 4G.

 

quote.png

 

 

 

Pour offrir aux ingénieurs de test des configurations de test en production rentables, fiables et à haut débit pour les dispositifs 5G, nous avons conçu le VST à ondes millimétriques pour qu'il s'intègre nativement au Système de test de semi-conducteurs (STS) de NI. Vous pouvez rapidement déployer les mêmes capacités de mesure 5G large bande des laboratoires de validation dans votre cellule de test avec le STS, réduisant ainsi les coûts et les risques liés au test des composants 5G. Notre solution utilise la même instrumentation, de sorte que vos efforts de corrélation diminuent également.

 

La voiture de sport 5G est en plein essor, et grâce à notre coopération continue avec certains des principaux concepteurs et fabricants de dispositifs semi-conducteurs 5G émergents d'aujourd'hui sur les solutions orientées UUT, NI est prêt à vous donner les outils nécessaires pour donner vie au monde 5G connecté.

48 Views
0 Comments

La standardisation optimise un investissement d’un projet à l’autre et d’un test à l’autre.

Read more...

45 Views
0 Comments

Qu'il s'agisse de technologie d'aviation commerciale moderne ou des flottes de défense et gouvernementales, les systèmes de test dépendent de plus en plus des logiciels. Selon le comité d'experts Defense Science Board, « un grand nombre des capacités fournies par nos systèmes d'armes proviennent du logiciel du système, et non pas du matériel. Cette évolution, qui consiste à passer des capacités matérielles à des capacités reposant sur le logiciel, s’accélère rapidement. » 

 

La propriété intellectuelle logicielle est l'atout le plus stratégique de votre équipe de conception de tests. 

 

C'est un élément si précieux  des systèmes critiques qu'il reste hautement contrôlé et requiert des tests rigoureux. Cependant, la maintenance du logiciel de test peut être laborieuse et coûteuse, en particulier lorsque celui-ci est construit dans une grande structure monolithique. 

 

La meilleure façon d’accroître la réutilisabilité et de réduire le temps nécessaire à la modification et recertification du code de test est de construire des architectures logicielles de test dans de petites couches dédiées. Ainsi, votre équipe de test peut réparer et mettre à nivreau chaque couche ou module individuellement tout en isolant les autres et en conservant les mêmes entrées et sorties.

 

hal mal tw.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les couches d'abstraction sont des composants d'architecture logicielle hiérarchisée critiques qui traduisent chaque interaction des logiciels de test. La plate-forme logicielle NI comprend des environments de programmation et des logiciels d'application parfaitement adaptés à cette tâche.

 

Pour vous aider à comprendre comment les couches d'abstraction augmentent la réutilisation de code et réduisent les coûts de certification, consultex les ressources suivantes: 

 

Couches d'abstraction matérielle et de mesure

 

http://www.ni.com/webcast/4551/en 

366 Views
0 Comments

Depuis le lancement de LabVIEW NXG en 2017, nous avons fait en sorte de rendre la programmation et l'automatisation des mesures plus faciles d'accès pour les ingénieurs et les scientifiques. Le logiciel de conception de systèmes LabVIEW NXG vous permet de configurer, d'automatiser et de visualiser les résultats de vos tests à l'aide d'un même outil performant.

 

Nous avons simplifié les tâches les plus chronophages pour les applications de test automatique et de mesure automatique, comme l'installation et la configuration du système, le développement du code de test et de mesure, et la création d'applications web.

 

La nouvelle version de LabVIEW NXG introduit de nouvelles fonctionnalités pour des tests plus efficaces. Elle permet d'optimiser l'enchaînement des opérations, fournit une personnalisation rapide à l'aide d'outils simples d'intégration et de développement logiciel, et augmente la visibilité des données avec des outils de visualisation à distance, depuis votre tablette ou téléphone.

 

Module LabVIEW NXG FPGA

 

Cette version inclut le nouveau module LabVIEW NXG FPGA qui prend en charge plusieurs matériels FlexRIO et USRP (Universal Software Radio Peripheral). Au fil de son évolution ces dix dernières années, le module LabVIEW FPGA a redéfini la façon dont les ingénieurs et les scientifiques programment les FPGA pour les applications qui nécessitent du traitement de signal en ligne, du contrôle strict en boucle fermée ou des fonctionnalités personnalisées sans VHDL ou Verilog.

 

Ce module ne se limite pas à sa programmation graphique intuitive et son étroite intégration matérielle. Le nouveau module LabVIEW NXG FPGA est doté d'un flux de conception FPGA amélioré pour optimiser le développement et le déploiement, et inclut :

 

  • des fonctionnalités améliorées pour la conception de systèmes, qui facilitent la création d’architectures et l’organisation des systèmes,
  • de nouveaux outils de simulation et de mise au point pour vous aider à tester votre code de manière approfondie avant la compilation,
  • la prise en charge (à venir) de matériel NI FPGA supplémentaire.

 

 

spanish blog 1.pngFigure 1. La sonde d'échantillonnage améliorée fournit les informations nécessaires pour une mise au point de FPGA plus efficace.

 

De nouveaux outils d'intégration et de conception logicielle

 

 

Nous avons également inclus davantage d'options permettant d'intégrer d'autres environnements logiciels et des outils de conception logicielle améliorés. Vous pourrez désormais :

 

  • appeler des assemblys .NET,
  • réutiliser une fonction logicielle ou un script de The MathWorks, Inc. MATLAB®à partir de votre application dans l'interface pour MATLAB,
  • augmenter la productivité de l'équipe avec des outils intégrés capables d'identifier les dépendances de packages, de comparer les projets et de s'interfacer avec les référentiels de code source SVN.

 

 

2.pngFigure 2. Affichage des VI et de la hiérarchie de classes.

 

Module LabVIEW NXG Web

 

 

Enfin, le module LabVIEW NXG Web est doté de fonctionnalités qui rendent les IU web plus dynamiques et d'options avancées permettant aux développeurs web d'intégrer des fonctions web existantes telles que : 

 

  • une interface de bibliothèque JavaScript pour intégrer des bibliothèques JavaScript existantes et ajouter davantage de fonctionnalités aux IU web (Google Maps par exemple),
  • la prise en charge des propriétés et des événements courants pour créer des applications web plus dynamiques,
  • le logiciel SystemLink™ Cloud, un service cloud hébergé par NI pour l'hébergement web simple et sécurisé des IU web.

 

 

3.pngFigure 3. Le module LabVIEW NXG Web permet aux utilisateurs de LabVIEW de créer des IU de conception pouvant être hébergées sur le web, permettant une visualisation à distance.

 

Nous nous consacrons au développement et à l'évolution de LabVIEW NXG, à l'image de notre équipe R&D qui s'attache à vous aider à tirer le maximum de LabVIEW. Si vous êtes titulaire d'un contrat SSP (Standard Service Program), vous pouvez désormais accéder aux toutes dernières versions des logiciels LabVIEW et LabVIEW NXG.

 

Téléchargez la toute dernière version de LabVIEW NXG.

 


MATLAB® est une marque déposée de The MathWorks, Inc.

846 Views
0 Comments

Saab a réduit les coûts et assuré une flexibilité maximale en travaillant avec NI lors du pilotage de son système SLSC (Switch Load and Signal Conditioning). 

Read more...

307 Views
0 Comments

Les cycles de vie et le fonctionnement des systèmes de test d'unités remplaçables en ligne (LRU) sont régis par le cycle des programmes aérospatiaux. D'innombrables systèmes de tests de LRU dans l'aérospatiale sont toujours en service parce que les programmes n'ont pas inclus de budget ou de temps pour mettre à jour et étendre les capacités des systèmes déployés.

 

Lorsqu'une architecture de test ne peut pas répondre à toutes les exigences de test, il peut être difficile de proposer des modifications à la solution de statu quo. Cela résulte en des systèmes de test trop anciens mais qui sont toujours en service.

 

Le report des mises à niveau des infrastructures de test augmente le coût et les risques associés à la mise à niveau d'un programme plus récent. Ce manque de préparation technologique peut limiter les possibilités d’un programme aérospatial et entraver ses capacités à innover et à être compétitif.

 

NI et son écosystème de sociétés partenaires se concentrent sur l'accélération du processus de création d'un système de test LRU pour l'aérospatiale, ce qui vous permet de concentrer votre expertise sur la création d'un produit optimisé. Nous avons développé des ressources pour vous aider à minimiser ce risque dans votre organisation.

 

Réduire les coûts et augmenter la couverture des tests à l'aide des simulateurs HIL  >>

 

229 Views
0 Comments

Les grandes tendances en ingénierie transforment profondément les industries, le test des produits et les entreprises qui tentent de les monétiser. La prolifération de l'Internet des Objets, la progression de la technologie 5G - du prototypage au déploiement commercial - ainsi que l'évolution menant à la conduite autonome pour le grand public, présentent des défis importants et complexes, mais ils nous donnent également la possibilité d’innover comme jamais auparavant.

 

Tenir vraiment compte des avantages de ces grandes tendances requiert un changement fondamental dans notre approche du test automatique et de la mesure automatique. Pour réussir, nous devons penser différemment, agir délibérément et amorcer un virage décisif en adoptant des systèmes définis par logiciel. C'est sur ce point que la présente étude sur les tendances intervient.

 

 

Le Trend Watch fournit des informations pertinentes sur les tendances et les défis d'ingénierie les plus cruciaux de notre paysage technologique en constante évolution.

 

Trend Watch 2019  >>

20724 Views
0 Comments

Dans le secteur aérospatial et défense, ce n'est pas le champ de bataille mais plutôt le spectre électromagnétique qui attire les plus grands investissements et innovations. Qu'il s'agisse de contre-mesures électroniques ou de contre-contre-mesures électroniques (oui, vous avez bien lu), les techniques des systèmes de renseignement, de surveillance et de reconnaissance évoluent rapidement.

 

De ce fait, le travail des ingénieurs est plus difficile que jamais. Si la complexité des systèmes augmente, il n'en est pas de même pour les délais et les budgets. Cependant, les technologies sous-jacentes deviennent de plus en plus performantes et permettent de concevoir des systèmes plus sophistiqués plus rapidement.

 

Quatre innovations récentes vont grandement influencer le développement de la technologie radar au cours des prochaines années.

 

1. Le nitrure de gallium pour les composants frontaux

 

Le nitrure de gallium (GaN) est considéré comme la plus grande innovation dans le domaine des semi-conducteurs depuis le silicium.

 

Il peut fonctionner à des tensions beaucoup plus élevées que les matériaux semi-conducteurs traditionnels — et une tension plus élevée se traduit par une plus grande efficacité. Les amplificateurs de puissance et les atténuateurs RF conçus avec du GaN consomment moins d'énergie et produisent moins de chaleur, ce qui explique que les fabricants de composants doivent augmenter rapidement la production de ces circuits intégrés en GaN.

 

Les composants en GaN sont tout particulièrement demandés pour un type de radar qui a pris une place plus importante au cours des dernières années : les radars à antenne active (AESA). Ces radars sont constitués de centaines, voire de milliers d'antennes, et peuvent diriger électroniquement les faisceaux sans déplacer physiquement l'antenne. Le très grand nombre d'éléments d'antenne accroît l'importance des composants en GaN pour cette technologie. Ils permettent aux radars AESA d'atteindre la même puissance de sortie plus efficacement dans un plus petit format.

 

blog pic.png

 

Du point de vue du test de semi-conducteurs, les fabricants de composants sont amenés à adapter le test en production pour les composants en GaN afin de refléter au mieux les cas d'utilisation réels. Par exemple, vous pouvez utiliser des analyseurs et des générateurs de signaux vectoriels pour créer des impulsions en large bande plus réalistes pour les environnements réels dans lesquels ces puces finiront par être déployées.

 

 

2. Les convertisseurs de données haute vitesse pour la transmission et la réception

 

La technologie des convertisseurs est à l'origine d'une autre avancée prometteuse. Les tout derniers convertisseurs analogiques/numériques (C A/N) et convertisseurs numériques/analogiques (C N/A) commercialisés par les grands fabricants de semi-conducteurs sont extrêmement rapides.

 

C'est une bonne nouvelle pour les radars. En effet, une plus grande bande passante offre non seulement une meilleure résolution spatiale mais permet également de mettre en œuvre des techniques particulièrement intéressantes. Par exemple, un radar peut sauter de fréquence en fréquence pour éviter d'être détecté, ou utiliser le même capteur pour remplir simultanément le rôle de système de communications et de radar.

 

Ces convertisseurs sont si rapides qu'ils sont capables d'effectuer de l'« échantillonnage RF direct », qui correspond à un échantillonnage si rapide que les signaux RF sont acquis directement sans élévation ou abaissement de fréquence. Par exemple, le nouveau transcepteur FlexRIO est doté d'une résolution 12 bits jusqu'à 6,4 Géch/s. Ces vitesses permettent d'échantillonner directement des signaux RF d'entrée jusqu'à la bande C, en déplaçant la majeure partie du traitement du signal vers le domaine numérique.

 

C'est également important pour les radars AESA car, avec une installation de plusieurs milliers d'antennes, il est désormais possible de réduire considérablement la taille et le coût en éliminant les mélangeurs et les oscillateurs locaux.

blog pic 2.png

 

3. La technologie FPGA en évolution pour les techniques cognitives

 

Sans surprise, la technologie FPGA continue elle aussi de s'améliorer chaque année. Les capacités de calcul des FPGA actuels ouvrent la voie à des techniques innovantes encore impossibles il y a cinq ans.

 

Par exemple, les ingénieurs appliquent désormais des techniques de machine learning pour accroître la réactivité des radars à leur environnement. Le machine learning permet aux radars de mettre en œuvre de nouvelles techniques, comme la reconnaissance automatique de différentes cibles ou l'ajustement de leur fréquence ou signal de fonctionnement selon l'activité aux alentours.

 

blog pic 3.png

 

En outre, les outils de programmation FPGA de plus haut niveau tels que le module LabVIEW FPGA sont de plus en plus performants, ce qui facilite le portage d'algorithmes vers les FPGA. Cela change la donne pour les ingénieurs et les scientifiques qui ne sont pas encore familiers avec le langage HDL (langage de description de matériel) ou qui doivent respecter des délais serrés. En tirant parti de l'étroite intégration du matériel et des logiciels NI, LabVIEW FPGA va encore plus loin en abstrayant l'infrastructure matérielle (comme le PCI Express, les contrôleurs mémoire et le cadencement).

 

4. Les bus de données à large bande passante pour la fusion de capteurs

 

Une autre avancée essentielle qui a ouvert la voie à l'innovation en termes de radars est l'évolution vers des bus de données à bande passante plus large, comme le PCI Express Gen 3 et l'Aurora de Xilinx. Avec ces bus, il est possible d'agréger des données depuis de multiples capteurs pour un traitement centralisé.

 

De la même façon que les véhicules autonomes utilisent la fusion de capteurs pour agréger les données de capteurs tels que le radar et le lidar, vous pouvez utiliser la fusion de capteurs pour des avions de chasse comme le F-35. La combinaison des données provenant des radars, des dispositifs de contre-mesures électroniques, des matériels de communication et des autres capteurs permet aux pilotes d'avoir une meilleure connaissance de la situation.

 

blo pic 4.png

 

Face à la vitesse à laquelle ces technologies sous-jacentes évoluent, il n'est pas surprenant que les techniques et les architectures des radars évoluent elles aussi.

 

En savoir plus sur les radars, la guerre électronique et le renseignement d'origine électromagnétiqu...

287 Views
0 Comments

Bien appréhender le cycle en V — du HIL (hardware-in-the-loop) à la caractérisation et durabilité physique jusqu'à l'intégration des systèmes 

Read more...

446 Views
0 Comments

La société United Technologies Aerospace Systems développe une architecture de test distribuée, déterministe et dynamique (D3) afin de couvrir les besoins de test des programmes de bout en bout, de la simulation à la validation matérielle et la certification de vol de niveau système. 

Read more...

294 Views
0 Comments

En tant qu'ingénieur dans les technologies sans fil, vous avez souvent besoin d'évaluer les performances de vos concepts dans des environnements réels et sans fil. Les radios logicielles (SDR) telles que les matériels USRP (Universal Software Radio Peripheral) constituent une solution flexible pour répondre à ce besoin, car elles vous permettent de passer rapidement de la simulation au prototype. Les applications actuelles requièrent de grandes bandes passantes et des latences faibles, c'est pourquoi les FPGA sont des composants essentiels du matériel de prototypage.  

 

Cela entraîne des difficultés telles que l'interfaçage entre les FPGA et les E/S analogiques, les paradigmes de programmation inconnus et les compilations chronophages.  

 

La suite LabVIEW Communications System Design et le matériel NI de radios logicielles peuvent vous aider à relever ces défis.  

 

Nous avons élaboré une série en trois parties pour vous aider à créer rapidement des bancs de test temps réel et sans fil sans aucune connaissance en matière de FPGA.  

 
Connectez immédiatement vos algorithmes FPGA aux E/S : utilisez LabVIEW Communications pour vous concentrer sur la mise en œuvre de vos algorithmes. 

 

Passez du concept au code FPGA sans expertise en HDL (langage de description matériel) : concentrez-...
 

Ne laissez pas les compilations FPGA devenir des obstacles : gagnez du temps et soyez sûr(e) que, lo... 

 

Découvrez dès maintenant comment LabVIEW Communications peut vous aider à concevoir et développer des systèmes de communications sans fil de prochaine génération. 

 

 

9450 Views
0 Comments

Appelez directement le code que vous avez créé avec le logiciel MATLAB de The MathWorks, Inc., sans que ce code ne soit modifié, et validez rapidement votre algorithme de simulation avec des signaux OTA (over-the-air). 

Read more...

1138 Views
0 Comments

Les matériels sans fil de nouvelle génération vont nécessiter de nouvelles techniques qui leur donnent accès au spectre sans fil. Découvrez comment cette équipe de chercheurs de l'université KU Leuven a relevé ce défi.

Read more...

469 Views
0 Comments

La technologie 5G est en passe de devenir la force motrice d'applications très attendues, telles que l'accès généralisé à une large bande, les véhicules autonomes et l'automatisation des usines intelligentes. Cependant, le test de la 5G est l'étape cruciale à franchir avant de pouvoir concrétiser ces applications. Trois exigences architecturales doivent être respectées afin de garantir que les matériels et réseaux 5G fonctionnent correctement.

 

Modularité​

 

Les systèmes de test de la 5G sont bien plus complexes et performants que les systèmes 4G. Les exigences d'un système 5G peuvent nécessiter qu'un système teste aussi bien les performances RF, les fréquences intermédiaires (FI) et les signaux en bande de base. Pour les composants et matériels à ondes millimétriques composés d'antennes réseau à commande de phase, il peut être nécessaire d'intégrer la gestion des faisceaux dans le système.  ​

 

La norme 5G ne cessant d'évoluer, et ce pendant encore plusieurs années, il est évident qu'une architecture de test modulaire est indispensable.

 

Pour s'adapter à l'évolution de la 5G, les ingénieurs peuvent ajouter progressivement des composants matériels modulaires tout en facilitant la réutilisation des logiciels, ce qui permet de gagner du temps, de l'argent et d'accélérer l'innovation.

Fréquence et bande passante

 

La 5G élargit la plage de fonctionnement de la technologie avec de nouvelles fréquences, des bandes passantes plus élevées et des configurations de flux plus performantes (porteuses et MIMO). En outre, elle met en œuvre les systèmes d'antenne active (AAS) et la technologie de formation de faisceaux pour obtenir des faisceaux hautement directifs et améliorer le bilan de liaison. Il devient nécessaire d'adapter les systèmes de test pour relever les défis posés par le test et la mesure des performances de ces nouvelles configurations.

 

Pour cela, il faut que les systèmes de test bénéficient de configurations multicapteurs flexibles et étroitement synchronisées, et d'agencements spatiaux soigneusement calculés, qui reposent sur une architecture de test capable de supporter le traitement en parallèle de plusieurs signaux simultanés et à bande passante élevée. La technologie FPGA est fondamentale pour répondre à ces exigences de traitement et permet de réduire la durée des test.

Traitement logiciel du signal ​

 

La technologie 5G devrait offrir un débit de données considérablement plus élevé que celui des systèmes cellulaires actuels, et ce nouveau débit requiert de nouvelles architectures de test. Il est possible de minimiser la durée des tests avec les FPGA, qui accélèrent les mesures à l'aide de processeurs FPGA temps réel. En outre, compte tenu de la flexibilité du standard 5G, le système de test doit générer et acquérir bien plus de formes d'onde et commencer à alterner à la volée entre des formes d'onde différentes.

 

Résumé

 

  • La technologie 5G soulève des défis nouveaux et considérables pour le test et la mesure.
  • La prépondérance des cas d'utilisation requiert des tests au niveau des systèmes.
  • Les exigences architecturales qui doivent être respectées pour tester la 5G incluent : la flexibilité d'un système modulaire, l'évolutivité qui permet de répondre aux besoins de fréquence et de bande passante, et les hautes performances du traitement logiciel du signal.

En savoir plus sur la 5G New Radio (NR) >>

460 Views
0 Comments

La technologie sans fil 5G devrait permettre le développement d'innombrables applications fiables, riches en données et hautement connectées pour une plus grande partie de la population mondiale.

Read more...

540 Views
0 Comments

Vous devez probablement utiliser plusieurs types de matériel pour mettre au point vos équipements de test automatique et rester efficace. Et s'il était possible de réutiliser le même matériel PXI à la place ?

 

Notre nouveau logiciel InstrumentStudio™ est l'élément essentiel d'un workflow logiciel complet qui vous permet de tirer le meilleur de votre investissement dans l'instrumentation PXI. Ce logiciel améliore considérablement le modèle d'utilisation interactif pour les instruments modulaires et facilite la mise au point pendant l'exécution de tests. En fin de compte, il simplifie le développement de votre système de test.

 

Par exemple, pour les développeurs LabVIEW qui doivent jongler entre une multitude de fenêtres, LabVIEW NXG est bien la preuve qu'un environnement unique et bien organisé facilite le travail. Au lieu de manipuler séparément chaque fenêtre de face-avant logicielle pour le PXI, vous pouvez utiliser InstrumentStudio afin de combiner ces instruments en une seule et unique face-avant logicielle intégrée et réaliser vos captures d'écran et mesures dans une seule fenêtre.

 

InstrumentStudioScreenShot (2).png

 

La conception skeuomorphique, ou la création d'une interface utilisateur (IU) logicielle qui reproduit fidèlement un objet du monde réel, est une conception d'IU valide. Cependant, elle ne doit pas vous empêcher de pousser la conception de votre IU encore plus loin si vous le pouvez.

 

Un objectif de facilité et de confort d'utilisation

 

Pour zoomer sur la face-avant logicielle d'un ancien oscilloscope PXI, il suffit de tourner un bouton virtuel avec votre pointeur de souris. Par contre, InstrumentStudio s'adapte encore mieux à l'affichage plein écran de votre PC et met à profit ce que Microsoft nous a appris sur le zoom, à savoir l'utilisation de la molette de la souris pour zoomer sur votre signal. Ce sont les petits détails qui font toute la différence.

 

InstrumentStudio a été conçu avec la facilité et le confort d'utilisation en ligne de mire. Les menus remaniés et cohérents vous permettront de localiser les paramètres dont vous avez besoin en quelques clics.

 

Scope Zoom for Blog - Looped (1).gif

 

 

Personne n'aime voir les ressources monopolisées. Si vous avez déjà travaillé avec du code et des faces-avant logicielles simultanément et sans suivre les étapes dans le bon ordre, vous connaissez probablement l'erreur « ressource déjà utilisée ». Avec les versions de driver 18.1 et ultérieures, il devient plus facile de partager les sessions de drivers entre une face-avant logicielle et un environnement de programmation. InstrumentStudio vous permet de surveiller l'état de vos instruments en cours d'exécution ou même de prendre le contrôle de la mise au point de façon interactive, pendant que la session d'instrument initiale est encore ouverte.

 

Monitor Control for Blog - Looped Final Version (1).gif

 

 

InstrumentStudio s'installe automatiquement avec les drivers NI-FGEN, NI-DMM et NI-DCPower en versions 18.1 et ultérieures. Il est également disponible en téléchargement gratuit.

 

Essayez-le ! Nous pensons qu'il vous séduira.

 

Télécharger InstrumentStudio dès maintenant >>

 

Découvrir comment InstrumentStudio révolutionnera votre façon de travailler >>

603 Views
0 Comments

Avez-vous besoin d'un logiciel d'application intuitif pour gérer le déploiement logiciel, la configuration du matériel et les diagnostics ? Découvrez SystemLink™ !

 

SystemLink vous permet d'améliorer votre efficacité opérationnelle et la disponibilité de vos équipements, tout en réduisant le coût global de la maintenance des systèmes. Son interface centralisée vous permet d'automatiser des tâches, telles que le déploiement logiciel, la configuration à distance du matériel et la surveillance de l'état des systèmes.

 

32294_SystemLink_image_1200x628 (1).jpg

 

La tendance des systèmes connectés

 

Les tendances associées à l'Internet industriel des Objets, de la 5G et de l'électrification des véhicules, conjuguées aux réalités de la maintenance d'anciens systèmes distribués, incitent les entreprises à rechercher de nouvelles approches de gestion des systèmes. Les efforts de mise en œuvre de systèmes connectés et coordonnés de façon centralisée ont transformé les théories et les projets pilotes en déploiements distribués à grande échelle qui produisent des avantages substantiels.

 

Les avantages dont bénéficient alors les entreprises sont issus des résultats exploitables fournis par l'analyse des données, et permettent de maximiser la disponibilité, d'améliorer l'efficacité et d'accélérer les innovations. Dans le même temps, les entreprises doivent concilier l'adoption de nouvelles technologies connectées avec le maintien du support pour les anciens équipements à longs cycles de vie. Les systèmes qui gèrent, maintiennent et extraient des informations à partir de projets pilotes à petite échelle ou de groupes de systèmes sont relativement simples à mettre en œuvre.

 

Cependant, le prochain défi nous attend : l'évolution et la gestion des déploiements d'envergure, des différentes étapes de cycle de vie et des testeurs et nœuds distribués sur des centrales, des usines fabrication de circuits intégrés et usines. Ce défi consiste à configurer à distance les logiciels et les systèmes, gérer les données et surveiller les performances. Il s'applique à des industries telles que l'aérospatiale et la défense, les transports et la fabrication.

 

Ce qu'il faut savoir

 

Vous pouvez connecter, déployer et gérer des systèmes distribués, fournis aussi bien par NI que des tiers, par le biais d'une interface centralisée accessible n'importe où dans le monde. Ainsi, vous pouvez configurer et déployer les logiciels à distance, surveiller l'état et les performances de vos équipements, gérer les alarmes et visualiser les paramètres des applications, que vous soyez sur site ou hors site. En outre, vous avez la possibilité d'automatiser la communication des données dans des interfaces opérateurs distantes et des tableaux de bord définis par les clients.

 

Quote SystemLink (1).png

 

SystemLink s'intègre dans un workflow interopérable conçu pour répondre à tous les besoins du cycle de conception des produits et qui requiert des capacités, de l'IP d'analyse, et des paradigmes de développement à chaque étape.

 

En savoir plus sur SystemLink >>

 

747 Views
0 Comments

En 2020, dSPACE mettra fin au cycle de vie de leur offre HIL actuelle, les matériels PHS. Cette fin de vie aura une incidence pour les ingénieurs de test du monde entier, et les forcent à faire un choix couteux : migrer vers la solution SCALEXIO de dSPACE ou implémenter une solution d'un autre fournisseur. Quelle que soit la décision prise, le changement nécessitera du temps, des efforts et des financements importants.

 

Nous ne voulons pas que vous soyez encore confrontés à de telles perturbations à l'avenir. Si vous êtes un utilisateur des solutions dSPACE, nous sommes conscients que nous ne sommes pas souvent amenés à dialoguer, c'est pourquoi nous souhaiterions profiter de l'occasion pour discuter avec vous du futur de vos infrastructures et modèles actuels. Nous aimerions également vous en dire plus sur notre approche basée plate-forme et pourquoi elle constitue la solution de référence pour les entreprise leaders du secteur automobile dans le monde entier.

 

Ouvrez la boite noire et faites confiance aux outils qui font fonctionner votre système de test

 

Les technologies commerciales sur étagère garantissent que vos tests reposent sur les outils les plus performants du marché, en transférant la responsabilité de l'obsolescence matérielle et des coûts de maintenance au fournisseur, vous libérant ainsi de celle-ci. Nous avons adopté des normes telles que la norme ASAM XIL pour vous permettre de continuer à tirer parti de votre infrastructure actuelle.

 

Vous devez être en mesure de personnaliser vos matériels et logiciels selon vos besoins

 

Une approche basée plate-forme tient compte de votre expertise et vous permet de personnaliser votre système avec vos outils de prédilection. En vous appropriant complètement votre système, vous ne serez plus contraints de payer pour déverrouiller des fonctionnalités ou dans le cas des services techniques, d'exploiter un système fermé.

 

Closed vs Platform .png

 

 

Vous connaissez mieux que quiconque votre système et la façon de le tester

 

Les systèmes de test basés sur une architecture ouverte peuvent vous être livrés construits selon vos spécifications et peuvent être personnalisés à mesure que les exigences de test évoluent. Les matériels conçus pour les caméras, radar et tous les types de capteurs peuvent être combinés avec vos logiciels préférés, du langage C à LabVIEW et Python, avec l'intégration de modèles de plus de 20 environnements différents.

 

Nous savons que vous devez relever le défi colossal que représentent le changement de votre système et l'apprentissage de nouveaux outils. Soyez certains de ne plus jamais vous retrouver dans une telle situation en devenant partenaire d'une entreprise qui vous rend les commandes.

 

En savoir plus >>

En savoir plus sur les solutions HIL >>

13164 Views
0 Comments

Subaru a simulé les conditions de route pour le test des véhicules électriques à l'aide de la technologie HIL (hardware-in-the-loop) de NI

Read more...

557 Views
0 Comments

En décembre 2017, le congrès IEEE GLOBECOME qui s'est tenu à Singapour a accueilli la démonstration du tout premier système de communications 5G et Beyond 5G (B5G) doté de la technologie radio Flex-Duplex temps réel développée à l'aide de notre technologie.

 

Des chercheurs de l'université Yonsei ont réussi à développer une technologie Flex-Duplex temps réel multicouche basée sur le partage des ressources radio, capable de détecter les bandes passantes non utilisées en captant les ondes radio existantes. Dans le cas de cette démo, la bande passante non utilisée se trouvait dans le spectre inférieur à 6 GHz.

 

Réduire le coût des fréquences et faire un pas de plus vers la 5G et la B5G

 

L'équipe de recherche est parvenue à doubler les vitesses de transfert au niveau réseau obtenues avec les technologies full-duplex traditionnelles en utilisant sa technologie Flex-Duplex temps réel. Les vitesses atteintes sont 4X plus rapides que celles permises par le système LTE half-duplex, sans attribution de fréquences supplémentaires.

 

En plus de réduire les coûts des enchères pour l'attribution des fréquences, la technologie Flex-Duplex nous rapproche un peu plus de la 5G et de la B5G, car la technologie multi-antennes permet également d'accélérer le transfert de données.

 

Globecom_Yonsei.jpgDe gauche à droite : Cha Han, chercheur à l'université Yonsei ; James Kimery, Directeur Marketing NI ; Chae Chan Byeong, professeur à l'université Yonsei ; Kim Soo Min, chercheur à l'université Yonsei.Pour la démonstration, l'équipe a utilisé nos matériels USRP RIO pour la détection des canaux, et nos matériels FlexRIO au format PXI pour l'émission-réception. Les données capturées par l'USRP RIO sont recueillies sur un serveur distant, au niveau duquel les chercheurs ont créé une carte des probabilités et mis en œuvre la technologie full-duplex.

 

Une équipe à la pointe des communications mobiles de la prochaine génération

 

Cette équipe n'en est pas à son coup d'essai en matière de premières démonstrations de nouvelles technologies avec notre plate-forme. En 2015, ces chercheurs ont mis à profit nos solutions avec LG Electronics, pour la première fois au monde. En 2016, l'entreprise a également présenté la technologie full-duplex à large bande ainsi qu'une technologie d'ondes millimétriques à base de lentille.

 

Ces nouvelles évolutions établissent une base solide pour permettre à la Corée d'occuper une place de leader dans la standardisation des communications mobiles nouvelle génération et la commercialisation de technologies connexes.

 

En savoir plus sur notre technologie 5G >>

 

553 Views
0 Comments

Nous entamons une collaboration avec l'université de Shanghai sur un projet de banc de test 5G ultra-fiable à faible latence pour les communications V2X

Read more...

1038 Views
0 Comments

Avec l'approbation par le 3GPP des toutes premières spécifications de la 5G New Radio, le déploiement commercial de la technologie est imminent. Nous vous aiderons à le mettre en œuvre.

Read more...

773 Views
0 Comments

Par Matteo Bambini, responsable Data Acquisition & Control Marketing — EMEIA, National Instruments

Read more...

2445 Views
0 Comments

La finalisation des normes 5G New Radio non autonome et autonome annonce davantage de défis et de tests.

Read more...

3715 Views
0 Comments

Tandis que les unités sous test (DUT, Device Under Test) et les équipements de test gagnent en intelligence, le rôle du logiciel continue d'évoluer. Malgré tous les débats visant à déterminer ce qui a changé et ce qui change encore, il ne faut pas perdre de vue ce qui n'a pas changé.

 

Quels que soient la taille du compte, le secteur industriel, le budget, ou le DUT, et peu importe que l'objectif soit de raccourcir le temps de mise sur le marché, de réduire les coûts, ou d'améliorer la qualité des produits, tous les responsables de test partagent le même désir, à savoir celui de standardisation. La standardisation vise avant tout à permettre de réutiliser les architectures et à augmenter la productivité des ingénieurs de test. Bien évidemment, il faut parfois « inventer la roue », mais cette opération fait partie intégrante du processus de test de produits de pointe. Cependant, il est préférable de minimiser ce besoin en standardisant autant que possible le système.

 

large.png

  

C'est un avis que partage le conseil de direction sur le test de NI, le Test Leadership Council. Une étude récente menée par des membres de ce conseil a montré que les deux plus grandes priorités au sein de leurs organismes sont en lien avec la standardisation. Chez NI, nous nous efforçons de simplifier et d'adapter au mieux nos matériels et logiciels pour la standardisation.

 

Les outils de développement productif

 

Commençons par le cœur de notre plate-forme axée autour du logiciel, LabVIEW, qui est l'aboutissement de la mission de NI qui vise depuis plusieurs décennies à proposer l'environnement de programmation le plus efficace. En mai dernier, nous avons introduit le logiciel LabVIEW NXG, doté d'un ensemble de fonctionnalités qui mettent au premier plan les applications de mesure interactives et de bureau. La dernière version de LabVIEW NXG est destinée aux ingénieurs qui écrivent du code destiné au test automatique en production et à la validation automatique de matériel. En tirant parti de cette version, les ingénieurs peuvent :

 

  • Écrire des logiciels évolutifs avec une programmation orientée objet pour créer et manipuler des classes
  • Construire des applications modulaires et des bibliothèques de manière efficace, et les partager pour simplifier la gestion d'application
  • Limiter la refactorisation du code en bénéficiant d'une intégration facilitée de code de test LabVIEW NXG dans des applications existantes à l'aide de l'adaptateur TestStand 2017
  • Mettre en place des mesures plus rapidement à l'aide d'une palette visuelle de reconnaissance et de configuration des systèmes matériels.
  • Accéder aux données depuis n'importe quel navigateur Web ou appareil mobile sans installer de plugin supplémentaire

  

 La réutilisation du code

 

La standardisation logicielle repose en majeure partie sur les capacités de réutilisation de code pour les tests de composants individuels. À mesure que les développeurs LabVIEW commencent à partager leur temps entre LabVIEW NXG et LabVIEW 2017 en fonction de l'étape de test, la priorité absolue sera de garantir la compatibilité et l'interopérabilité des deux bases de code. À cette fin, NI travaille sur trois fronts différents :

 

  1. Les packages—Nous avons adopté un format de fichier standard de l'industrie, le pkg, pour l'installation et la distribution de logiciels. Qu'il s'agisse de leur livraison par NI ou de leur installation par les développeurs, l'ambition à long terme pour tous les logiciels est de généraliser l'utilisation de ce format, pour LabVIEW comme pour les drivers, les compléments logiciels de tiers ou les bibliothèques de réutilisation de code créées par les développeurs eux-mêmes.
  2. Les bibliothèques—Les améliorations apportées profitent également aux outils qu'utilisent les développeurs pour créer et gérer les composants de leurs logiciels et packages. Les bibliothèques aident les développeurs à gérer les dépendances et à définir des espaces de noms de manière explicite. Elles peuvent être construites en toute facilité et automatiquement de manière indépendante, et permettent de créer simplement des applications divisées en composants, puis de les mettre à jour et les corriger en éliminant le besoin de les reconstruire.
  3. Le format—Nous avons intégré la fonctionnalité présente dans les versions LabVIEW 2014 et ultérieures qui permet aux développeurs de construire des packages dans le même format, facilitant ainsi la réutilisation du code dans les deux versions.

 

large (1).png

 

Des points de départ de haut niveau

 

NI met un point d'honneur à standardiser les logiciels et matériels car ce sont eux qui vous permettent de consacrer votre temps aux activités les plus importantes pour votre entreprise : l'innovation et la différenciation. Dans ce sens, NI a créé les configurations NI ATE. Elles permettent de simplifier et de standardiser l'infrastructure mécanique, électrique et sécurisée d'un système de test, et donc de supprimer tout besoin de vous attarder sur ces phases du travail critiques mais non différenciatrices.

 

Il en va de même pour les logiciels. NI fournit TestStand comme solution pour le séquencement de code et la standardisation des rapports générés, LabVIEW et LabWindows™/CVI pour la rédaction de code, DIAdem et des outils de tiers pour l'analyse de données, et SystemLink™ pour le déploiement. Et ce n'est que le début. Nous avons décidé d'explorer toutes les possibilités, de l'expérience personnalisable selon vos besoins pour la configuration des instruments et la corrélation des mesures, jusqu'aux frameworks de code préconstruits pour les architectures de test hautement abstraites. Restez à l'affût des nouveautés !

 

 Des besoins de test en constante évolution

 

Le test évolue, et votre travail continue de se complexifier.  Les outils dont vous dépendez doivent évoluer au rythme des exigences liées aux unités sous test plus intelligentes. Aucune autre entreprise que NI n'a tant à cœur de vous aider à atteindre vos ambitions de standardisation, de la conception jusqu'au test en production. C'est là tout le pouvoir d'une approche basée plate-forme qui s'aligne avec vos intérêts.

 


The mark LabWindows is used under a license from Microsoft Corporation. Windows is a registered trademark of Microsoft Corporation in the United States and other countries.

1092 Views
0 Comments

Rapide, flexible et déployable sur le Web

Read more...

1820 Views
0 Comments

 

EuMW banner.jpg

 

Les ingénieurs qui travaillent sur les technologies sans fil sont confrontés à un grand défi technique : comment prototyper les systèmes de communications sans fil de prochaine génération et des produits de plus en plus connectés dans l'environnement concurrentiel et en constante évolution de l'industrie des communications ? La conférence EuMW 2017 à Nuremberg est un événement de six jours sur le thème des technologies hyperfréquences pour nous permettre de mesurer l'impact de ce défi technique sur l'industrie et sur le travail des ingénieurs.

 

L'EuMW 2017 abordera les sujets suivants :

 

Prototypage 5G : les progrès réalisés

 

La 5G continue de faire parler d'elle alors que, partout dans le monde, les entreprises de ce secteur relèvent les unes après les autres le défi de développer un réseau sans fil 5G. L'engagement de NI avec les acteurs à la pointe du prototypage 5G a permis le développement de systèmes MIMO d'une efficacité spectrale record, avec notamment l'un des sondeurs de canal d'ondes millimétriques les plus rapides jamais conçus.

 

NI à la conférence EuMW : Nous proposerons la démonstration d'un prototype « over the air » (OTA) temps réel à 28 GHz conforme aux spécifications 5G de Verizon. Nous dévoilerons également un partenariat qui favorisera la recherche dans le domaine des communications sans fil ultra-fiables et à faible latence, pour l'enregistrement et la diffusion de vidéos mobiles. Suivez l'événement en direct avec @NIglobal.

 

5G EuMW.jpeg

 

Le test de fusion de capteurs : l'une des composantes clés de la course aux véhicules autonomes

 

Tandis que les constructeurs automobiles se livrent bataille pour être les premiers à lancer des véhicules autonomes, les capteurs tels que les caméras, lidars, GNSS, et radars augmentent considérablement la complexité du test automobile. La vitesse d'évolution de cette tendance industrielle est telle que des événements comme l'EuMW nous aident à suivre les progrès en termes de rapidité et sécurité des tests de fusion de capteurs. Les constructeurs automobiles dépendent fortement de ces informations pour rester concurrentiels dans l'évolution vers des véhicules autonomes plus connectés.

 

NI à la conférence EuMW : Nous ferons la démonstration d'une solution de test de système d'aide à la conduite automobile (ADAS), développée en collaboration avec le consortium allemand ADAS IIT, et destinée aux radars à courte et longue portée à 76-81 GHz. La solution est basée sur la plate-forme d'instrumentation modulaire PXI standard de l'industrie. Les capacités de cadencement, de déclenchement et de synchronisation du PXI, couplées à des instruments du CC à la RF et les interfaces de bus de type CAN, font de ce système la solution idéale pour le test de la fusion de capteurs. Suivez l'événement en direct avec @NIglobal.

 

La salle dédiée à la MicroApps accueillera Paul Khanna, éminent ingénieur chez NI, qui abordera les techniques de test hautes performances pour les capteurs radar automobiles le mercredi 11 octobre à 12h30.

 

ADAS_iiT_Sensor_Fusion.png

 

Le logiciel : la solution pour innover plus rapidement et intelligemment en conception et test hyperfréquences

  

Tandis que les capacités sans fil sont peu à peu intégrées à un nombre croissant de produits, les fabricants ont besoin de tester un plus grand volume de matériel connecté. Pour cette raison, il est très important de concevoir, déployer et maintenir efficacement les systèmes de test automatique du sans fil. Un logiciel de développement productif est essentiel pour réussir à créer efficacement des systèmes de test.

 

NI à la conférence EuMW : À l'occasion de NIWeek 2017, nous avons annoncé LabVIEW NXG 1.0, la nouvelle génération du logiciel de développement de systèmes LabVIEW. LabVIEW NXG permet d'accélérer le développement et le déploiement de systèmes de test automatique en proposant les fonctionnalités suivantes : des exemples guidés et spécifiques à chaque instrument ; la réutilisation des tests et des fonctions ; l'exploration des données d'ingénierie ; la possibilité de construire des librairies évolutives ; la visualisation des données à distance.


Suivez l'événement en direct avec @NIglobal.

 

Vous allez à l'EuMW ?

 

We hope to meet you there! Come visit us at Stand 124  and in the MicroApps Theater .

 

Follow EuMW news with us: @NIglobal